Les implants sont des racines artificielles généralement, sous forme de vis en titane, destinés à supporter en partie ou en totalité la dentition disparue.Ils ont fait leur apparition il y a longtemps, mais jusqu'à la publication des travaux du biologiste suédois P.I BRANEMARK (1985), les résultats étaient médiocres.

Le professeur a découvert par hasard, dans le début des années 60, que les fenêtres optiques en titane destinées à observer la moëlle des os de lapin restaient mystérieusement « soudées » lorsqu'il fallait les enlever! En fait, il venait de découvrir « l'ostéointégration » du titane dans l'os. Il a ensuite développé dans la plus grande discrétion pendant vingt ans, les premiers implants, et c'est en 1985, lors de la publication de ces résultats, que l'implantologie dentaire s'est vraiment développée. 

Les résultats, qui se mesurent au taux de survie des implants sont actuellement supérieur à 95 % après 5 ans dans le monde. Certes les techniques ont évolué depuis 25 ans, mais les principes chirurgicaux de base établis par le professeur Branemark, font toujours loi.

Aujourd'hui, le progrès est axé sur l'esthétique, et la réduction du temps entre la pose de l'implant et la pose de la prothèse. Plus de beauté et plus de confort! Il ne faut pas se leurrer, car il est des cas, où effectivement il est possible de poser de nouvelles dents immédiatement après les implants, et même après une extraction, mais cela n'est pas une généralité (ces cas sont a réserver aux techniques de chirurgie guidées). Les délais de cicatrisation sont des constantes dépendantes de chaque patient, et aucune pose d'implant ne ressemble à une autre. Vous êtes unique!
A cela il faut ajouter qu'en allant plus vite, les risques de complications, voir d'échec augmentent; c'est la raison pour laquelle la prudence doit toujours être la priorité.

Avant de poser un implant, une étude complète doit être réalisée, ainsi qu'une préparation soigneuse de votre bouche, afin que le terrain soit favorable. 

 

Le protocole implantaire

1/ L'étude préalable

  • radiographie
  • scanner
  • bilan biologique
  • la faisabilité
  • le provisoire
 
2/ Le guide chirurgical

Il réduit le temps opératoire. 

Il est indispensable à partir de 2 implants. Il aide à la pose et permet de repérer précisement le point d'impact et l'axe de pose idéal, pour permettre une bonne esthétique et une fonction optimale.

3/ La Pose de l'Implant 

Tout d'abord le praticien doit accéder à l'os, en dégageant la gencive. Pour cela il pratique une incision à l'aide d'un bistouri, puis il décolle la gencive pour bien voir son champ opératoire. Aujourd'hui des scanners 3D reproduisant sur ordinateur l'anatomie précise des maxillaires permettent une chirurgie beaucoup moins invasive dans les cas courants (technique dite 'flapless').

Le praticien va, à l 'aide de forets de diamètre adpaté, préparer la place dans l'os. L'implant pénétre dans l'os en forçant légèrement. Il est ainsi stabilisé. Après la pose de l'implant va avoir lieu la phase d'ostéo-intégration. En effet l'implant, contrairement à la dent, est totalement fixe, c'est-à-dire ankylosé dans l'os. La mise en charge de l'implant est généralement différée pour permettre la phase d'ostéo-intégration (de plusieurs semaines à plusieurs mois). Par la suite, une couronne sera mise sur cet implant qui se comportera comme une racine artificielle.

4/ La douleur

La pose n'est généralement pas douloureuse, mais il peut arriver que dans certaines zones une sensibilité apparaisse en cours d'intervention. Un supplément d'anesthésie est alors effectué immédiatement.

L'implantologie est une percée essentielle qui a amélioré la vie de milliers de patients. En effet, c'est souvent la solution optimale car :

  • cela permet d'éviter de sacrifier inutilement des dents saines
  • c'est la seule possibilité d'éviter une prothèse amovible
  • le patient retrouve le confort des dents originelles et donc une qualité de vie incomparable
  • l'esthétique est optimale
  • cela évite la perte osseuse liée à l'extraction d'une dent.

En clair, un implant dentaire est la solution optimale s'il manque une ou plusieurs dents. Ainsi, presque tout le monde peut bénéficier d’une solution de remplacement pour ses dents, avec un aspect et des fonctions identiques à ceux d'une dent naturelle. Il est cependant important d'avoir un tissu osseux totalement développé auparavant. Ce qui explique que les implants dentaires ne soient normalement pas installés sur des personnes de moins de 18 ans.

 

 

Voir les vidéos

 

Par le Docteur William Sagnières, Chrirugien-Dentiste à Tarnos.